Bâtiment et construction

Protection incendie

Publié le mercredi 28 janvier 2015

Le point sur la réglementation en matière de sécurité incendie : pour les bâtiments d’habitation, pour les établissements recevant du public et pour les immeubles de grande hauteur.

Les détecteurs de fumée dans les logements

D’ici le 8 mars 2015, un détecteur de fumée doit être installé dans tous les logements. Un geste simple, pas cher, qui sauve des vies.

Les détecteurs de fumée sont obligatoires et doivent être installés d’ici le 8 mars 2015

Toutes les deux minutes, un incendie se déclare en France. Leur nombre a doublé en vingt ans. Plus que le feu lui-même ce sont les fumées qui tuent : 80 % des victimes d’incendie meurent intoxiquées par les fumées.

Un geste simple, peu coûteux, peut sauver des vies : l’installation dans chaque logement d’au moins un détecteur de fumée.

Pourquoi installer un détecteur de fumée ?

Six bonnes raisons d’installer un détecteur de fumée :

1) pour sauver votre vie et celle de vos proches : les incendies mortels surviennent généralement la nuit. Le détecteur de fumée vous protège pendant votre sommeil en vous réveillant en cas de départ d’incendie.

2) parce que c’est obligatoire : avant le 8 mars 2015, chaque propriétaire doit équiper son logement et chaque occupant a l’obligation de l’entretenir.

3) pour détecter les fumées : les victimes d’incendies sont majoritairement victimes des fumées et non des flammes d’un incendie. Plus que les flammes, ce sont les fumées qui tuent. Le détecteur alerte l’occupant avant qu’il ne soit trop tard et que toutes les pièces du logement soient envahies par la fumée.

4) pour agir vite contre le feu : plus vite on lutte contre le feu, plus facilement on l’éteint : au bout d’une minute, un verre d’eau suffit à éteindre le feu ; au bout de trois minutes, il faut une citerne ! Avec un détecteur, les pompiers seront alertés plus rapidement, le feu maîtrisé au plus vite, et vos vies et votre maison sauvées !

5) parce que cette protection n’est pas chère  : un détecteur coûte une vingtaine d’euros.

6) parce que le détecteur est facile à installer  : le détecteur se fixe idéalement au plafond, en priorité dans les zones desservant les chambres... et vous protège efficacement.


Quel détecteur choisir ?

Le détecteur doit être conforme à la réglementation : sur son emballage, doit être inscrit qu’il correspond bien à la norme européenne EN 14604. Vous trouverez le marquage CE sur le détecteur et son emballage.
En plus de ce marquage CE, préférez les détecteurs de fumée comportant le marquage NF. C’est une marque de certification de qualité supplémentaire choisie volontairement par certains fabricants.

Comment l’installer ?

Le détecteur de fumée doit être installé de préférence au plafond, dans la circulation ou le couloir menant aux chambres, puisque les fumées dégageés montent au plafond. Si la pose est murale, il faut impérativement l’installer en hauteur.
Pour le fixer, deux trous au plafond et deux vis suffisent.
En cas de logement sur plusieurs niveaux, préférez au minimum un détecteur par étage.

A éviter  : il ne faut pas installer un détecteur de fumée dans la salle de bains ou dans la cuisine, la vapeur d’eau pouvant déclencher l’alarme de façon intempestive.

Qui doit l’installer ?

D’après la loi, c’est au propriétaire du logement d’installer le détecteur (achat + pose), mais c’est bien à l’occupant du logement (locataire ou occupant à titre gratuit) que revient l’entretien du détecteur (changement de la pile lorsqu’un signal sonore, différent de l’alarme, se déclenche).

Qui est concerné ?

Tous les logements sont concernés, qu’ils soient nouvellement construits ou existants, qu’ils se situent dans un bâtiment collectif ou dans une maison individuelle. L’installation du détecteur incombe au propriétaire du logement. L’occupant du logement, qu’il soit locataire ou propriétaire, veille à l’entretien et au bon fonctionnement du détecteur sauf dans les cas suivants :

L’installation et l’entretien incombent au propriétaire du logement pour :

  • les logements à caractère saisonnier,
  • les logements-foyers,
  • les résidences hôtelières à vocation sociale,
  • les logements de fonction,
  • les locations meublés.

L’installation et l’entretien incombent à l’organisme d’intermédiation locative pour :

  •  les logements-foyers gérés par des organismes d’intermédiation locative,
  •  les logements familiaux gérés par des organismes d’intermédiation locative.

Les obligations réglementaires pour l’installation des détecteurs de fumée

La proposition de loi déposée en septembre 2005 par MM. Morange et Meslot à l’Assemblée nationale a permis l’adoption de la loi n°2010-238 du 9 mars 2010 visant à rendre obligatoire l’installation de détecteurs de fumées dans tous les lieux d’habitation.

Cette loi, ainsi que le précise le décret d’application du 10 janvier 2011, introduit l’obligation d’équiper tous les logements, qu’ils se situent en habitat individuel ou collectif, dans un bâtiment neuf ou existant, d’au moins un détecteur de fumée.

L’arrêté du 5 février 2013 relatif aux conditions d’installation des détecteurs de fumée est paru au Journal officiel du jeudi 14 mars 2013.

Prévenir les incendies et se protéger en cas d’incendie

Les moyens de prévention des risques liés à l’incendie :

Pour prévenir ces incendies il est nécessaire d’observer quelques règles de base, en ce qui concerne les installations présentes dans le logement :

  • une installation électrique saine, sans surcharge des circuits sur une même prise ;
  • l’entretien régulier des installations de gaz, de chauffage et d’électricité (responsables d’1 incendie sur 4) ;
  • la surveillance de tous les appareils électriques (prise multiple utilisée en surpuissance, fil de lampe abîmé, lampadaire halogène sans grille, abat-jour en papier...).

Mais il s’agit également d’être vigilant, des gestes simples doivent devenir des automatismes :

  • éteindre les cigarettes (ne pas fumer au lit) ;
  • surveiller les casseroles, poêles et plats sur le feu ;
  • éloigner les produits inflammables des corps chauds (radiateur, ampoules, plaques chauffantes…) ;
  • tenir les allumettes et briquets hors de portée des enfants.

Afin d’être alerté au plus tôt si un incendie se déclare, et notamment la nuit, il faut installer un détecteur de fumée.

Quelle conduite adopter en cas d’incendie ?

Dans chaque situation il y a une réaction particulière à adopter, mais dans tous les cas, il ne faut jamais prendre l’ascenseur ni pénétrer dans les fumées.

  • L’incendie se déclare dans votre logement :

1. Évacuez les lieux (risque d’intoxication par les gaz)
2. Fermez la porte de la pièce où se situe le feu, ainsi que la porte d’entrée
3. Lorsque vous êtes dehors, appelez les services de secours en composant le 18 ou le 112 (numéro unique d’urgence européen)

  • L’incendie se déclare à votre étage ou en dessous :

1. Fermez les portes et mettez des linges humides dans le bas
2. Signalez-vous aux services de secours en vous mettant à la fenêtre
3. Baissez-vous et appliquez un linge humide sur la bouche et le nez en cas de fumée dans la pièce

  • L’incendie se déclare à l’étage au-dessus :

Sortez par l’issue la plus proche.

Consulter les plaquettes pour la prévention des incendies :